Les principes de la médecine chinoise

(vidéo)

En médecine chinoise, la santé est un état qui résulte de l'équilibre entre l’organisme, ses émotions et l'environnement. Les pathologies adviennent lorsque cet équilibre est perturbé. La médecine chinoise intervient de manière curative et préventive pour rétablir l'équilibre.

 

Le massage Tuina

Le massage Tuina est une pratique traditionnellement très répandue en chine, qui fait partie intégrante du soin en médecine chinoise.
Il consiste en un massage du dos, permettant de dénouer les tensions et de soulager les douleurs. Il sert aussi à «vider son sac ».

 

L’acupuncture

Pratiquée en chine depuis plus de 5000 ans, avec des aiguilles, ou par apposition des doigts, l’acupuncture a pour fonction de remettre en circulation l’énergie stagnante dans le corps. Elle permet au « Chi » de circuler librement, et agit ainsi directement sur les organes internes et les émotions.

 

La diététique et la phytothérapie chinoise

Nous sommes ce que nous mangeons. C’est un principe de base que la médecine chinoise a parfaitement intégré. Ainsi, notre alimentation doit être adaptée à notre constitution et notre état de santé, mais également à la saison. De nombreuses pathologies peuvent être solutionnées uniquement en rééquilibrant l’alimentation. Dans certains cas, l’usage de décoctions de plantes peut être indiqué.

Le Chi-kong et le Taï-chi Chuan

La médecine chinoise tient la prévention en très haute estime, et encourage chaque personne à prendre en main sa santé. Depuis des millénaires, le Taï Chi Chuan (art martial) et le Chi Kong (yoga chinois) sont utilisés à des fins thérapeutiques et de bien-être quotidien. Pratiqués convenablement, leurs bienfaits sur la santé sont innombrables, sur le plan physique, énergétique, mental et émotionnel.

La médecine chinoise a cela de particulier qu’elle prend en considération chaque partie de notre être. De la plus petite part de notre corps qui s’exprime, à la grandissante émotion dans notre cœur, et la pensée qui revient sans cesse.
En médecine chinoise, nous parlons de choses fondamentales, qui existent à l’intérieur de nous, comme dans la nature. On parle de chaleur, de froid, de sécheresse et d’humidité. On ne parle de pas de « maladie », mais de

« déséquilibre » entre le Yin (énergie intérieure) et le Yang (énergie extérieure). On ne soigne pas des symptômes superficiels, mais en profondeur.

Ainsi, une pathologie du corps peut (et c’est presque toujours le cas) avoir une origine fondamentalement émotionnelle, de même qu’une hygiène de vie non-appropriée peut engendrer à elle seule des troubles émotionnels et corporels intenses. Tout est relié, tout est connecté.

Au fil des millénaires, les sagesses anciennes ont compris les liens étroits entre les organes internes et les émotions. Nous savons aujourd’hui que nos émotions vivent à l’intérieur de notre corps. Si les organes sont perturbés, leurs émotions le sont aussi, et inversement.

Les organes et les émotions

Le cœur : est le siège des émotions de la joie, de l’amour et de la gaité. Il régit la capacité de jugement et de discernement. « Que vous dit votre cœur ? ». Sa saison est l’Eté.

Le foie : est le siège des sentiments de colère et de frustration, ainsi que de la manifestation de l’imaginaire et de la bienveillance. Sa saison est le printemps.

La rate : est liée à la réflexion, la mémorisation et la pensée rationnelle. Elle clos chaque fin de saison.

Le poumon : est liée à l’introversion, la réserve, l’intuition et la rigueur. Son émotion est la tristesse. Sa saison est l’Automne.

Le rein : c’est la racine, la base même de notre corps et de notre énergie. De lui nous vient « l’envie de vivre », de créer et de mener à bien. Il régit l’énergie sexuelle et la procréation, et, s’il est affaibli, c’est par lui que s’insinue la peur. Sa saison est l’Hiver.

Notre corps est lié à notre environnement, et à la Nature. La stabilité de nos émotions dépend de notre ancrage avec elle. Voilà pourquoi, prendre soin de sa santé, c’est avant tout prendre l’immense soin d’être heureu.x.se.
Choisir ce qu’il y a de mieux pour soi. Guérir des blessures du passé. Se laisser guider par ses désirs profonds. Et retrouver en soi l’être qui ne demande qu’à exister. La pratique de la médecine chinoise est là pour nous y aider.